Pourquoi je n'arrive pas à supporter l'autorité au travail ?

Pourquoi je n’arrive pas à supporter l’autorité au travail ?

Le burn out ou épuisement professionnel existe aussi en télétravail
19 novembre 2020
Rupture : comment la surmonter et s’en remettre ?
26 novembre 2020

Pourquoi je n’arrive pas à supporter l’autorité au travail ?

Se plier à l’autorité c’est accepter les choix d’autrui, c’est approuver les critiques. Certains d’entre nous ne parviennent pas à accepter l’ascendance d’un supérieur au travail. Mais d’où vient ce rapport conflictuel avec l’autorité, et comment la tolérer ?

Un rapport conflictuel avec l’autorité

Un rapport conflictuel avec l’autorité

Détester recevoir des ordres, ne pas supporter les critiques, certaines personnes ont un rapport compliqué avec l’autorité. Elles se braquent ou s’énervent face à un supérieur hiérarchique si elles estiment que la demande est injuste ou illogique. Cette attitude dénote une forte susceptibilité. Depuis petit on nous apprend l’autorité. Avec les adultes d’abord, les parents ou les les professeurs. Plus tard nous devons nous soumettre à la hiérarchie au travail. Certains vont même jusqu’à démissionner et enchainer les emplois à cause de la difficulté qu’ils ont à accepter les consignes de leurs employeurs. Pour ne plus avoir à rendre des comptes, beaucoup d’employés ont fait le choix de devenir indépendant, et ainsi n’obéir qu’à eux-mêmes.

D’où cela vient-il ?

Pourquoi je n'arrive pas à supporter l'autorité au travail ?

Se sentir blessé par une critique nous ramène à l’enfant que nous étions, celui qui s’est senti puni ou humilié autrefois. Cette situation peut trouver son origine dans les relations avec les frères et soeurs, l’éducation des parents ou l’école. Ne pas supporter l’autorité adulte reflète notre passé. Interroger son enfance, se demander d’où vient cette douleur peut permettre de prendre du recul sur le sentiment d’impuissance et d’injustice que l’autorité produit.

Comment tolérer l’autorité ?

Comment tolérer l’autorité ?

Une critique au travail ne traduit pas une vérité et ne remet pas forcément en cause la personne que l’on est. Il s’agit d’un avis, à un moment donné. Ceux qui ont du mal avec l’autorité vivent la critique comme un rejet de l’autre et non comme l’évaluation d’un travail. Déconstruire cette croyance, c’est déjà un grand pas. Il s’agit de se détacher de l’idée que la réussite professionnelle est l’essence même de notre accomplissement personnel. C’est pour cette raison que beaucoup d’entre nous allons chercher une reconnaissance dans le travail, et nous impliquons trop émotionnellement.

A lire également : Qu’est-ce que le harcèlement moral ou psychologique au travail ?