Qu’est-ce que le harcèlement moral ou psychologique au travail ? 

Qu’est-ce que le harcèlement moral ou psychologique au travail ? 

Qu'est-ce que la misophonie ?
Qu’est-ce que la misophonie, cette haine des bruits ?
29 octobre 2020
Insomnie : quelles sont les causes psychologiques ?
5 novembre 2020

Qu’est-ce que le harcèlement moral ou psychologique au travail ? 

Le harcèlement moral ou psychologique au travail se traduit par des agissements répétés, dégradant les conditions de travail. Dénigrement, critiques injustifiées, agressivité, humiliation, obligation de faire des tâches dévalorisantes… Ces comportements qui vous fragilisent, commis par votre supérieur ou vos collègues est un délit puni par la loi. Les limites sont parfois difficiles à définir. Comment repérer le harcèlement moral au travail ?

Comment repérer le harcèlement moral ?

Comment repérer le harcèlement moral ?

Le « harceleur » agit de manière insidieuse, sans que personne ne s’en rende compte. C’est pour cette raison qu’il est difficile de savoir où se situe la limite et d’apporter des preuves concrètes de la violence psychologique vécue au quotidien. Les attaques se font généralement en privé seul avec sa victime, et en public, le harceleur use de ses charmes pour séduire son auditoire. Les comportements sont souvent flous, ce qui laisse la place à toutes les interprétations. 

Le harcèlement moral se définit par quels comportements ?

  • Sous-entendus
  • Humour déplacé
  • Agressions non verbales (gestes, soupirs, attitudes méprisantes…)
  • Dénigrement et brimade
  • Critiques injustifiées
  • Humiliations publiques…

Comprendre le « harceleur »

Comprendre le « harceleur »

Le « harceleur » agira lorsqu’il se sentira menacé : jalousie, envie… Il s’agit d’un individu qui possède une haute estime de lui-même. On peut le qualifier de narcissique. Avec ses agissements dégradants, il tente d’écarter la concurrence potentielle et de maintenir sa propre image. Concernant ses compétences sociales, le harceleur possède un manque d’habileté sur les plans relationnels : manque d’empathie, manque de contrôle des émotions… Il préfère faire passer ses intérêts en premier plutôt que les autres et la cohésion d’équipe.

Comment réagir ?

Qu’est-ce que le harcèlement psychologique au travail ? 

D’un point de vue légal, le harcèlement moral constitue un délit réprimé par le code pénal en son article 222-33-2. Les sanctions peuvent aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. Comment réagir face au harcèlement dans son entreprise ?

  • Premièrement : alerter la hiérarchie (DRH, représentant du personnel, médecine du travail) verbalement et par écrit. Les traces écrites pourront servir de preuves dans le cas d’une procédure, si les échanges n’aboutissent pas.
  • Si la situation ne s’améliore pas voire se détériore, il est temps de collecter des preuves : courriers, mails, sms, ordonnances de médecins. Tout élément permettant d’attester la différence de traitement entre vous et vos collègues, ou montrant le malaise subit pourra corroborer le harcèlement.
  • Si la situation devient invivable psychologiquement, il est conseillé de quitter son poste ou de demander une mutation. Cependant, vous bien devez étudier les options (démission, rupture conventionnelle…) afin de vous protéger financièrement. Un avocat spécialiste en droit du travail peut vous conseiller en cas de besoin.

Comment s’en sortir ?

Qu’est-ce que le harcèlement psychologique au travail ? 

Le harcèlement moral au travail peut détruire celui qui le subit : dégradation de la santé, traumatisme psychologique. Le quotidien devient plus difficile à vivre et à gérer. De plus, le fait de ne pas être cru ou soutenu provoque une très grande solitude. La perte de confiance en soi et un sentiment de perte de valeur se développent également. A quels signes précurseurs faut-il prêter attention ? Le stress, la fatigue, les troubles du sommeil, les maux de tête, les maux de ventre, les vomissements… Ces symptômes peuvent donner une indication de la dégradation de l’état de santé.

En cas de harcèlement, il ne faut pas rester seul pour ne pas perdre ses repères. Plus facile à dire qu’à faire lorsque nous nous sommes tournés vers des proches qui minimisaient les faits. Pour s’en sortir et trouver des solutions, il faudra s’orienter vers d’autres interlocuteurs. Il peut s’agir : d’un médecin du travail, un délégué du personnel, un inspecteur du travail, avocat, médecin généraliste, psychologue