Reconversion professionnelle : et si l'on osait changer de voie ?

Reconversion professionnelle : et si l’on osait changer de voie ?

Alternance : décrocher un contrat, une épreuve psychologique
Alternance : décrocher un contrat, une épreuve psychologique
16 juillet 2020
Troubles érectiles : les causes psychologiques liées à l’impuissance
Troubles érectiles : les causes psychologiques liées à l’impuissance
24 juillet 2020

Reconversion professionnelle : et si l’on osait changer de voie ?

Reconversion professionnelle : et si l'on osait changer de voie ?

99 117 heures, c’est le temps moyen passé au travail au cours d’une vie, alors autant s’y sentir bien. Se lancer dans une carrière artistique, ouvrir sa propre entreprise ou tenter de renouer avec la nature… Certains ont osé la reconversion, d’autres n’y ont que brièvement pensé. Pourquoi changer de voie peut-être une étape difficile à surmonter et comment franchir le pas ?

Les raisons qui poussent à changer de métier

Reconversion professionnelle : et si l'on osait changer de voie ?

Selon un sondage réalisé par Nouvelle vie professionnelle, 60% des adultes français ont déjà pensé à changer de métier. 64% d’entre eux voudraient se lancer et 28% ont déjà réalisé ce projet. Mais quelles sont les raisons principales qui nous poussent à vouloir changer de métier ? Premièrement : la quête de liberté. En effet, qui n’a pas voulu exercer un métier qui laisserait davantage de temps pour se consacrer à notre vie privée. Deuxièmement : l’ennui. Il arrive qu’après plusieurs années passées à exercer telle ou telle fonction, la lassitude ou la sensation de ne plus rien apprendre face surface. Troisièmement : le stress voire le burn-out. La pression exercée dans certaines entreprises peut avoir de terribles répercussions sur le plan psychologique. Quatrièmement : le désir de trouver un sens. Qu’il s’agisse de mêler vie pro et passion, ou avoir le besoin de se sentir utile, changer de voie est un moyen pour certains d’entre nous de s’accomplir. Enfin, un licenciement peut-être également une porte vers de nouveaux horizons.

Quand rien ne va plus…

Reconversion professionnelle : et si l'on osait changer de voie ?

Parfois l’idée d’une reconversion n’a jamais traversé votre esprit, pourtant elle peut être une option évidente quand rien ne va plus au travail. Comment savoir s’il est temps de prendre une nouvelle orientation professionnelle ? 

  • Une motivation de moins en moins présente
  • Des relations professionnelles avec lesquelles vous n’êtes plus en phase
  • Une culture d’entreprise loin de vos préoccupations
  • Un corps qui souffre : sommeil agité, stress, palpitations, boules au ventre…
  • Un sentiment de tristesse et l’attente continuelle d’être en repos

Les freins à la reconversion

Reconversion professionnelle : et si l'on osait changer de voie ?

« Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi dans ma vie d’aujourd’hui ? » Posez-vous cette question et tentez d’y répondre afin de dresser un bilan de vos attentes et d’évaluer vos capacités. Avant de se lancer corps et âme dans une reconversion professionnelle, des barrières peuvent se dresser et ralentir nos aspirations. Sur un aspect pratique, le manque de moyens financiers peut être un frein. Il est alors important de vous renseigner quant aux aides qui peuvent vous être attribuées, mais également d’organiser votre budget pour plus de sérénité. Aussi, la peur peut être un obstacle important : la peur de recommencer depuis zéro ou encore la peur d’échouer. Mais la peur est un mécanisme inné qui nous alerte face à un danger. Puisqu’ici la peur est une peur de l’inconnu, avec un peu d’organisation et des recherches, elle devrait s’apaiser. Echanger avec des personnes qui se sont lancées permet aussi d’avoir un retour d’expérience concret et enrichissant pour votre propre projet.

85% des métiers de 2030 n’existent pas encore : c’est la conclusion d’une étude Pôle emploi en 2018. Alors pourquoi devrions-nous nous fermer des portes et ne pas imaginer le métier de nos rêves.

A lire également :

Syndrome de l’imposteur : quel est ce complexe dont on souffre au travail ?