Harcèlement scolaire : les signes qui doivent alerter les parents
Télétravail : quelles conséquences pour les collaborateurs et entreprises ?
Télétravail : quels effets pour les collaborateurs et entreprises ?
1 avril 2021
Accepter ses émotions négatives favoriserait une bonne santé mentale
Accepter ses émotions négatives favoriserait une bonne santé mentale
8 avril 2021

Harcèlement scolaire : comment aider et accompagner son enfant ?

Menaces, moqueries, mal-être, chantages, isolement, souffrances… Le harcèlement scolaire se manifeste par des actes de violences répétés : verbales, physiques, psychologiques. En France, près de 700 000 élèves seraient touchés, soit près d’un enfant sur dix. Certains signes ne trompent pas et ne doivent pas être pris à la légère. Sachez les reconnaître pour aider au mieux votre enfant et traiter rapidement le problème.

Mon enfant est victime de harcèlement

Harcèlement scolaire: je suis victime

Aucun enfant ne doit subir de harcèlement ! Pour lutter contre la violence subie, parler est la meilleure solution. Lorsqu’un enfant est touché,  il est parfois difficile pour lui de s’exprimer à ce sujet. Comment l’amener à se confier ?

Face à un enfant silencieux, il ne faut pas évoquer le sujet frontalement. Opter pour une question détournée du type « As-tu déjà entendu parler de harcèlement ? » au lieu de « Es-tu harcelé ? »  amènera votre propos en douceur, sans placer l’enfant au centre. Et ainsi, au fil de la conversation, il sera plus facile de l’accompagner pour qu’il se livre. Par ailleurs, votre enfant doit sentir que vous l’écoutez, le soutenez et que vous êtes prêts à trouver des solutions.

Quels signes doivent alerter les parents ?

Harcèlement scolaire: mon enfant est victime

Victimes de harcèlement, l’enfant a tendance à adopter des comportements révélateurs de la situation qu’il ou elle subit :

  • Refuse d’aller à l’école,
  • Il est isolé,
  • Rencontre des troubles du sommeil et devient irritable,
  • Son matériel est abîmé…

Outre ces quelques signes évocateurs, il est important d’identifier clairement les problèmes que subit votre enfant, d’en discuter ouvertement avec lui et le rassurer – peu importe son âge. Le harcèlement peut nuire gravement à son développement social et psychologique (honte, perte d’estime de soi, peur des autres…) et perdurer à l’âge adulte, si ce n’est pas pris en compte.

Mon enfant est auteur de violences

Harcèlement scolaire: mon enfant est auteur

 

Tout d’abord, le harcèlement n’est pas anodin, même pour celui qui y participe. Lorsque les parents (ou entourage) apprennent que leur enfant en est l’auteur, ils sont la plupart du temps dans le déni. Difficile en effet d’imaginer son enfant avoir des gestes violents vis à vis d’un autre.  Passé ce stade, il faut impérativement agir et ne pas minimiser ces comportements.

Mais comment lui faire prendre conscience de ses actes ? Encore une fois, la communication reste primordiale !

Dans ce cas aussi, le sujet doit être traité en abordant le thème du harcèlement en général, sans incriminer directement l’enfant. Cela l’incitera à se confier petit à petit en lui faisant  prendre conscience de son comportement. Souffre-t-il lui-même ? Ses agissements sont-ils liés à une frustration ? Vous devez l’aider à s’exprimer et comprendre ce qu’il ressent afin de vous assurez que cela ne cache pas un plus gros malaise. Par ailleurs, contribuer à développer son empathie demeure essentiel.

Si vous souhaitez avoir plus de conseils ou informations, rendez-vous sur :