Troubles érectiles : les causes psychologiques liées à l’impuissance

Troubles érectiles : les causes psychologiques liées à l’impuissance

Reconversion professionnelle : et si l'on osait changer de voie ?
Reconversion professionnelle : et si l’on osait changer de voie ?
21 juillet 2020
Un été réussi garanti
Guide de l’été : 5 conseils pour des vacances réussies !
24 juillet 2020

Troubles érectiles : les causes psychologiques liées à l’impuissance

Troubles érectiles : les causes psychologiques liées à l’impuissance

Beaucoup d’hommes rencontrerons au cours de leur vie des troubles érectiles. Loin d’être un phénomène anormal, l’impuissance, peut avoir de nombreuses causes. La plupart du temps, ce trouble peut avoir une origine psychologique. Zoom les principales causes de l’impuissance.

Les troubles érectiles, c’est quoi ?

Les troubles érectiles, c'est quoi ?

L’impuissance masculine (ou dysfonction érectile) est l’impossibilité de produire ou de garder une érection. Ce trouble rencontré fréquemment chez les hommes de plus de 40 ans peut avoir une influence sur la qualité de leur vie sexuelle et celle du partenaire. En France, trois millions d’hommes souffrent de troubles de l’érection. Ce “dysfonctionnement” a également des conséquences sur l’estime de soi et peut ainsi engendrer de l’anxiété et du stress. Au-delà, l’impuissance peut même mener jusqu’à l’arrêt de tout contact physique et des relations sexuelles.

L’anxiété liée au culte de la performance sexuelle

Troubles érectiles : les causes psychologiques liées à l’impuissance

Peur de ne pas être à la hauteur, se sentir obligé de combler sa ou son partenaire… Les troubles érectiles ont pour cause l’anxiété. Le stress de la performance est particulièrement présent dès lors que l’on débute une nouvelle relation. Pour ne pas que ce trouble devienne un cercle vicieux et persiste à chaque relation sexuelle, il est un important d’en discuter avec l’autre. Communiquer peut être un bon remède à l’anxiété.

Le stress accumulé

Le stress accumulé

Le stress éprouvé dans une journée (travail, finance, famille…) peut aussi avoir des conséquences sur la vie sexuelle. Il s’agit d’un phénomène tellement puissant qu’il peut empêcher le cerveau de se concentrer. Le stress a également la faculté de faire baisser la testostérone, l’hormone masculine sexuelle qui influence la libido.

La dépression

La dépression

Fatigue, manque d’énergie, problèmes de sommeil, tristesse, diminution de l’appétit… La dépression influe sur la sexualité et les troubles érectiles. A l’inverse, l’impuissance peut aussi être une cause de la dépression. Par ailleurs, une étude a montré que la prise de médicament comme le Viagra pouvait atténuer les symptômes dépressifs chez l’homme. En cas de symptômes dépressifs ou pour une prescription de médicaments, il est essentiel de consulter un spécialiste.

La perte de libido

La perte de libido

Il arrive qu’au fil du temps, dans une relation le désir diminue avec des conséquences sur la libido. Selon l’étude du Pr Leonard Derogatis (Université Johns Hopkins, États-Unis) à paraître dans le Journal of Sexual Medicine, un homme sur cinq aurait une perte de désir sexuel épisodiquement. Il s’agit donc d’un phénomène commun. En discuter avec sa ou son partenaire est primordial, et entamer une thérapie peut aussi aider à résoudre ces problématiques.

En cas de dépression, si ce trouble persiste, ou en cas de doute consultez votre médecin ou un psychologue qui pourra vous aider. 

A lire également :

Faut-il déconstruire le rapport à la masculinité ?