Anxiété : quand cette émotion peut-elle se révéler dangereuse ?

Anxiété : quand cette émotion peut-elle se révéler dangereuse ?

Dévevelopper une parentalité de l’Être et de la Curiosité
Développer une parentalité de l’Être et de la Curiosité
15 juin 2020
Syndrome de l’imposteur : comment apprendre à reconnaitre ses capacités à leurs justes valeurs ?
Syndrome de l’imposteur : quel est ce complexe dont on souffre au travail ?
2 juillet 2020

Anxiété : quand cette émotion peut-elle se révéler dangereuse ?

L’anxiété, cette émotion qui peut devenir malsaine

L’anxiété est une émotion naturelle qui peut être ressentie par chacun d’entre nous, face à un événement stressant. Souvent bénigne, elle peut se révéler dévastatrice lorsqu’elle constitue une gêne au quotidien et survient sans raison. L’anxiété devient alors un cercle vicieux : les pensées se transforment en peur, et la peur s’empare des pensées. Zoom sur ce trouble plus sérieux que l’on ne le pense.

Qu’est-ce que l’anxiété ? 

Homme anxieux

L’anxiété est à dissocier du stress. D’une manière générale, cette émotion s’apparente à une peur diffuse et constante. Le stress quant à lui, se manifeste de manière plus ponctuelle. Lorsque l’on est anxieux, il y a une dramatisation des faits. La personne sujette à cette peur a tendance à imaginer le pire. Elle surestime les menaces, ce qui a pour conséquence de développer un mal être puisqu’elle sous-estime sa capacité à les affronter. Au delà de la prédisposition à l’anxiété que tout le monde a, un événement est souvent le déclencheur…

Comment se manifeste l’anxiété ? Sur le plan physique, cette émotion peut revêtir différents symptômes : palpitations, sueurs, boule dans la gorge, vertiges, crises de tétanie, vomissements, insomnies, maux de ventre… D’un point de vue psychologique, l’anxiété fait apparaitre des sensations de nervosité, d’angoisse, de panique et des pensées indiquant que quelque chose ne va pas.

Quand l’anxiété devient dangereuse 

L’anxiété, cette émotion qui peut devenir malsaine

L’anxiété peut prendre une forme pathologique dès lors où elle devient paralysante au quotidien. Si l’anxiété n’apparait plus uniquement en réponse à un événement particulier, mais se caractérise par une peur systématique face à l’avenir ou à l’inconnu, alors elle devient anormale. Subit en permanence, ce trouble perd sa fonction d’aide aux évolutions de la vie et entraîne pour la personne anxieuse la répétition ou la limitation des comportements, plutôt que son adaptation face aux situations. Selon une étude publiée dans la revue PLOS Oneressasser sans cesse des idées négatives serait l’une des plus grandes causes de dépression et d’anxiété. 

L’anxiété peut être une source de souffrances continuelles et être également associée à des crises de panique. 6 % des adultes souffriraient de trouble anxieux généralisé* (état d’angoisse permanent durant au moins 6 mois). Elle peut aussi conduire à des états dépressifs ou à des phénomènes de dépendance (toxicomanie, alcoolisme…), mais également au suicide. 

Comment éloigner les pensées envahissantes ?

L’anxiété, cette émotion qui peut devenir malsaine

L’anxiété peut avoir des effets considérables sur la vie familiale, sociale et professionnelle, mais il est possible de remédier à ces troubles. La toute première chose à faire c’est de prendre conscience que l’imagination n’est pas la réalité. La personne anxieuse projette, amplifie les situations et se dévalorise. Elle voit les choses d’une manière déformée, à travers ses propres peurs et non selon le réel.

Enfin, il existe différentes actions permettant de soulager l’anxiété et de gérer les pensées envahissantes au quotidien. La méditation de pleine conscience, l’hypnose, le yoga ou la sophrologie sont des approches qui ont fait leurs preuves. Aussi, la thérapie comportementale et cognitive (TCC) qui aspire à changer les croyances à l’origine des peurs de la personne anxieuse permet d’agir positivement sur son comportement et de revaloriser l’estime de soi. Cette thérapie est fondée sur le fait que nos interprétations des événements influent nos manières d’être et nos agissements.
Mais quelle que soit la démarche entreprise afin d’y remédier, il est important de ne pas prendre ce mal à la légère et de se faire aider.

*Guide «Affection psychiatrique longue durée – Troubles anxieux graves», HAS, 2007

A Lire également : 

Accompagnement psychologique : la thérapie de l’esprit