Rupture : comment la surmonter et s'en remettre ?

Rupture : comment la surmonter et s’en remettre ?

Pourquoi je n’arrive pas à supporter l’autorité au travail ?
26 novembre 2020
Quels sont les nombreux bienfaits de la musique sur notre cerveau ?
3 décembre 2020

Rupture : comment la surmonter et s’en remettre ?

Vivre une rupture c’est se sentir dévasté, vide, au bord du gouffre. La séparation avec l’être aimé est une expérience qui semble insurmontable. Pourquoi cela fait-il si mal ? Combien de temps cela va-t-il durer ? Comment vais-je m’en remettre. Autant de questions que l’on se pose sur le chagrin d’amour afin de le guérir.

Pourquoi la rupture ?

Pourquoi une rupture ?

Quand la vie a deux tourne au cauchemar, ou que chacun prend des chemin différents, la rupture est parfois inévitable. Quitter ou être quitté, dans les deux cas se séparer fait mal. La rupture peut se faire en douceur ou être plus brutale, chaque relation est unique et sa fin aussi. Lorsque l’on ne s’y attend pas, se faire quitter fait souffrir. Comme si le ciel nous était tombé sur la tête, la déprime, le déni, la colère et la tristesse s’emparent de nous. Selon l’Insee, si 2 adultes sur 3 vivent en couple, en 15 ans, les séparations ont augmenté de 63 %. Le couple est donc une entité fragile. 

Pourquoi la rupture fait-elle si mal ?

Pourquoi la rupture fait-elle si mal ?

La rupture est une expérience très douloureuse. La séparation va même jusqu’à provoquer les mêmes mécanismes psychologiques que lors d’un deuil. Il s’agira alors de dire adieu celle ou à celui qui s’en va. Se faire quitter fait mal puisque cela remet en cause tout notre équilibre. Le couple représente un cocon sécurisant, avec des habitudes, avec des rêves mais aussi avec des projets d’avenir. La séparation fait basculer ces repères s’apparentant à un véritable cataclysme.

Dans les années 90, des chercheurs japonais ont même montré qu’il existait un syndrome du coeur brisé « tako-tsubo », et que cette affection pouvait provoquer des symptômes semblables à ceux de l’infarctus de myocarde.

Combien de temps cela va-t-il durer ?

Combien de temps cela va-t-il durer ?

Cet état de détresse psychologique peut toucher tout le monde, à tous les âges et quelle que soit la durée de la relation. Après une rupture douloureuse, on se dit que l’on ne s’en remettra jamais. Bien plus qu’une peine émotionnelle, la rupture peut nous empêcher de dormir ou occasionner de fortes douleurs dans le ventre et des pertes d’appétit. La souffrance liée à la fin d’un couple est souvent sous-estimée et peut entraîner des dépressions, des crises d’angoisse chez un sujet déjà fragilisé. Mais combien de temps dure un chagrin d’amour ? Difficile d’y apporter une réponse précise. Généralement, le deuil est plus ou moins long selon l’intensité de l’investissement dans la relation. Pour raccourcir le chagrin, voici quelques pistes.

Comment rebondir après une rupture ?

Comment rebondir après une rupture ?

Si l’on a l’impression que l’on n’arrivera jamais à apaiser la peine, avec du temps et un peu de travail, il est possible de traverser cette épreuve. Le déni n’est jamais la solution. La personne qui souffre doit vivre sa douleur et ne pas s’empêcher de pleurer. Faire comme si rien ne s’était passé ne ferait que retarder le processus de deuil.

La rupture est aussi l’occasion de réfléchir aux raisons qui ont entrainées cette situation. Cette attitude permet de poser un regard sur la relation avec un peu de recul, sur les bons ou les moins bons moments passés. Il ne s’agit pas de se dévaloriser en rejetant la faute sur soi, mais de questionner pour adoucir la colère et apporter des réponses aux incompréhensions.

Enfin, on peut aussi trouver des bénéfices à la rupture. Elle peut être l’occasion de renouer avec soi-même. Mais elle peut aussi permettre d’avoir plus de temps à consacrer à notre vie sociale et aux amis que l’on voyait moins souvent. 

En continuant à avancer seul, en voyant que l’on y arrive, on finit par reconnaître que l’on est plus fort qu’on ne le croyait. Et l’on est prêt pour passer outre cette mauvaise expérience.

A lire également : Le bonheur nous est-il dicté par la société et les normes qu’elle impose ?