Charge mentale des femmes : plusieurs casquettes en confinement 

Charge mentale des femmes : plusieurs casquettes en confinement 

Scolarité et confinement : comment éviter que mon enfant soit stressé ? 
Scolarité et confinement : comment éviter que mon enfant soit stressé ? 
31 mars 2020
Comment appréhender la sortie du confinement? 
Déconfinement : comment appréhender la vie d’après ?
23 avril 2020

Charge mentale des femmes : plusieurs casquettes en confinement 

Charge mentale des femmes : plusieurs casquettes en confinement 

Si le confinement laissait présager une meilleure répartition des tâches et plus de temps à se consacrer, c’est bien le contraire qui semble se produire. Maman solo ou en couple avec enfants, les femmes doivent gérer davantage les tâches à la maison, et la charge mentale est plus pesante que jamais.

La charge mentale, c’est quoi ?

Charge mentale des femmes : plusieurs casquettes en confinement 

La charge mentale est un concept qui a été introduit pas la sociologue Monique Haicault, dans les années 80. Ce terme popularisé depuis peu qualifie la charge cognitive, invisible, qu’implique l’organisation de la vie domestique. En pratique, cela comprend :  la planification à l’avance des repas de la semaine, d’assurer que les enfants aient du linge propre pour l’école, de prévoir les rendez-vous médicaux… La gestion de ces tâches demande une vigilance continuelle et provoque des pensées envahissantes et épuisantes… Le plus souvent, ce sont les femmes qui subissent le plus la charge mentale.

Maman à tout faire

Maman à tout faire

Courses, ménage, école à la maison, gestion des jeux et activités extra-scolaires, télétravail… Voici la liste non-exhaustive d’un quotidien d’une maman confinée. Si l’on ajoute à cela le climat anxiogène dû à l’épidémie et la vie de couple, la situation semble impossible à gérer. Pourtant, il faut tenir, se surpasser, s’épuiser… Evidemment, toutes les familles ne fonctionnent pas sur un « schéma patriarcal », mais même avec de la bonne volonté, les hommes sont moins enclins à se préoccuper de la logistique familiale.

Un crise qui fait ressortir les inégalités

Un crise qui fait ressortir davantage les inégalités

Selon un sondage IFOP réalisé en 2019 Les Françaises, les Européennes et les tâches ménagères dans le couple, « 73% des Françaises déclarent se consacrer davantage aux tâches domestiques que leur conjoint. » Qu’en est-il depuis que nous devons rester à la maison ?

Nous pensions que le confinement permettrait à chacun d’exercer une même fonction au sein du foyer (égalitaire en tout cas), puisqu’en principe nous sommes tous “logés à la même enseigne”. Pourtant, on finit irrémédiablement par jouer un rôle familier, et cela, pour se rassurer. Le confinement va donc exacerber ce qui existait déjà.

Un jour sans fin  : comment s’en sortir ?

Charge mentale des femmes : plusieurs casquettes en confinement 

Depuis quelques semaines, les jours se suivent et se ressemblent. Comment faire évoluer la situation ? Entamer un travail de discussion. Il faut détailler clairement l’organisation et la logistique familiale, afin de pouvoir répartir les missions de chacun, de manière équitable. Quitte à faire un planning détaillé, les femmes ne doivent plus être enfermées dans une fonction de « chef de projet » assurant toute l’organisation. Dans un second temps, les femmes devront faire un travail sur elles-mêmes. Elles tenteront de lâcher prise et réapprendront une toute nouvelle « hiérarchie » : déléguer davantage et laisser l’homme faire les choses à sa façon.

Jusqu’ici la conciliation entre vie privée et vie professionnelle semblait être une difficulté « féminine ». Depuis, le confinement met cette problématique en avant et la questionne. Vers une révolution égalitaire ?

A découvrir également : 

“Confinement et scolarité : comment éviter que mon enfant soit stressé”

“Confinement & Parentalité” – Nous toutes

Le podcast “Galère sa mère !” 

“Le guide des parents confinés” : 50 astuces de pros à télécharger